Devons-nous adapter nos romans à l'actualité ?


Pour moi qui suis auteure de romans contemporains, c’est une question que je me pose depuis quelques jours. Je ne suis pas du genre à faire l’autruche ( = à me cacher la tête dans le sable en me disant que tout va bien) et je sais pertinemment que cette situation pour le moins exceptionnelle changera nos vies à jamais. Il y aura l’avant COVID-19 et l’après. Or, dans nos romans, comment sont censés réagir nos personnages ? Auront-ils vécu cette pandémie ? Auront-ils été confinés, eux aussi, en 2020 ?



Pourquoi je me pose la question aujourd’hui ?


Parce qu’actuellement, je suis en train d’écrire un roman qui débute lors d’un mois de juillet (je n’annonce pas de date précise, donc on ne sait pas si ça se passe en 2020 ou pas), mais une grande partie de mon histoire se déroule à Venise et à Rome. Or, on est en droit de penser qu’en juillet, en Italie, il y aura encore des séquelles du virus (comme partout dans le monde). J’imagine donc mal mes héroïnes vivre leur vie comme si de rien n’était…

Concrètement, je ne vais pas vous mentir, je ne vais pas changer le script de ce roman, presque terminé. Il va rester tel qu’il est actuellement, et on dira que ça se passe avant 2020 (quitte à le préciser en avant-propos).



Mais pour les prochains ?


Oui, pour les prochaines années, forcément, il faudra prendre en compte l’impact du virus, de la pandémie, du confinement, de l’effondrement de l’économie mondiale dans nos romans contemporains. Ça ne va pas être du gâteau, je vous le dis ! Cela dit, on ne peut pas passer outre. C’est comme si on écrivait une histoire qui se passe en 1946 sans parler de la seconde guerre mondiale et de ses conséquences. C’est tout simplement impossible !

En ce qui concerne certains de mes romans déjà bien avancés dans l’écriture, j’imagine que je devrai reprendre pas mal de choses. On verra. Je n’en suis pas encore là.



Écrire un roman sur l’actualité ?


Oui, j’y réfléchis et je pense que je le ferai. Je veux dire que je pense intégrer ce que l’on vit actuellement dans l’une de mes futures histoires. L’écriture est un très bon moyen thérapeutique permettant d’évacuer les tensions, ce qui nous fait peur, nous stresse. Je ressens de plus en plus le besoin de le faire. Je ne sais pas encore tout à fait dans quelle histoire (même si j’en ai une petite idée) ni sous quelle forme, mais ne soyez pas surpris, dans les prochains mois/prochaines années, qu’un roman aborde le confinement et le COVID-19.



Quelles autres options avons-nous ?


Si on ne veut pas se prendre la tête, il ne nous reste plus qu’à écrire des histoires qui se passent avant 2020, ou encore des dystopies, de la fantasy…etc.


Soyons créatifs, inventons d’autres mondes !



Et vous, dites-moi, qu’en pensez-vous ?

0 vue
  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Icône YouTube

©Ninon Amey 2019-2020 – Tous droits réservés.