J’ai testé… différentes plateformes d’autoédition


Bien souvent, quand on veut se lancer dans l’autoédition, on ne sait pas trop par où commencer. Certains auteurs pensent même qu’il existe des "maisons d’autoédition", ce qui n’est pas le cas. Il y a, en revanche, de nombreuses plateformes qui accompagnent les personnes qui veulent autoéditer leur livre et qui vont leur proposer différents services, moyennant finances.


J’ai eu l’occasion d’en tester plusieurs depuis mes débuts et ça m'a donné l’idée de vous faire un petit bilan.


Qu’en dites-vous ?


⚠️ Encore une fois, cet article n’est qu’un reflet de ma petite expérience. Les situations de chacun étant toutes différentes, les avis que j’expose ici n’engagent que moi.



J’ai testé :

📚 Librinova


Mon expérience : J’ai commencé sur cette plateforme pour la simple et bonne raison que j’ai obtenu le 3ème prix d’un de leur concours de romans pour L’empreinte du passé, le prix incluant la publication gratuite du roman pendant 1 an. J’ai donc sauté le pas. J’avoue que j’avais envie de voir ce que ça donnait et que j'étais curieuse de tester le fameux programme d'agent littéraire.

Je n’ai payé aucune option supplémentaire.

Au bout d’un an, j’ai payé (pour la première fois et le plus petit forfait) pour une année supplémentaire. J’ai testé le programme d’agent et j’en suis revenue 😏 (il est à noter, pour information, que ledit agent prend 20% de commission sur le potentiel futur contrat, alors qu'en France, les agents littéraires prennent de 10 à 15%).

À la fin de la deuxième année, j'ai décidé de ne pas renouveler la prestation.

Les plus : je n’oublierai jamais que c’est grâce à ce concours et à cette plateforme que j’ai publié mon premier roman. Ç’a été le début d’une expérience incroyable. Si je n’avais pas obtenu ce 3ème prix, qui sait si j’aurais sauté le pas de l'autoedition et si j'en serais là où j'en suis aujourd'hui ?

De plus, il faut le reconnaître, l’équipe est réactive, les réponses aux mails sont très rapides.

Les moins : tout est payant (et hors de prix).

Les relevés de ventes et les paiements ont lieu deux fois par an. J’ai toutefois remarqué une différence de revenus avec les emprunts Kindle par rapport à KDP, mais je ne saurais pas expliquer pourquoi (chez Librinova, ce n’est pas comptabilisé en « pages lues » mais en « exemplaires empruntés » donc impossible de comparer).

Enfin, les fins de collaboration sont assez tendues. 😞

📚 Kindle Direct Publishing (Amazon)


Mon expérience : en parallèle de la publication numérique de L’empreinte du passé sur Librinova, j’ai décidé, le mois suivant, de le publier en papier moi-même sur KDP. À ce moment-là, j’ai un peu galéré, je ne vous le cache pas, mais j’y suis arrivée (mon mari m’a bien aidée sur ce coup-là). 🙏😍

Encouragée par les retours positifs des lecteurs à propos de L’empreinte du passé, j’ai décidé de poursuivre dans l’autoédition mais, après m’être renseignée un peu mieux, j’ai choisi d’autoéditer mon deuxième roman directement sur KDP.

Puis un troisième, un quatrième, etc. Jusqu’à aujourd’hui.

Les plus : c’est totalement GRATUIT et très facile à utiliser (le plus complexe au départ étant certainement la réalisation de la couverture, mais une fois qu'on s'y fait, ça roule). Quoi qu’il en soit, c’est super pratique. S’il reste des coquilles, on peut modifier le manuscrit le jour même, il sera mis à jour en seulement quelques heures.

De plus, on a accès au suivi des ventes en temps réel et on est payé tous les mois (avec 2 mois de décalage néanmoins).

L’option KDP select, qui permet d’inclure notre livre dans l’abonnement Kindle, n’est pas à négliger pour un auteur indépendant. Les personnes qui ont une liseuse sont friandes de cet abonnement, qui leur permet de payer un abonnement mensuel et de découvrir des romans gratuitement (c’est un système d’emprunt, un peu comme à la bibliothèque). Les auteurs, eux, sont payés au nombre de pages lues. Mine de rien, à la fin du mois, ça peut être intéressant. En ce qui me concerne, ça concerne environ 50% de mes redevances.

Les moins : "beaucoup" de gens sont apparemment réticents à acheter sur Amazon, mais à part si on coche la case « KDP select » pour la version numérique, on est libre de publier sur d’autres plateformes en parallèle.

L’option KDP select oblige à publier la version numérique en exclusivité sur Amazon.

📚 Books on Demand (BOD)


Mon expérience : j’ai également voulu tester BOD. Je ne l’ai fait que pour la version papier de mon roman Les lettres à Juliette, durant un an.

Les plus : dans le forfait de base, BOD propose la même distribution du livre que Librinova pour beaucoup moins cher : 19€/an. Franchement, ça vaut le coup. Avec BOD, le livre est référencé et distribué dans de nombreuses librairies (attention : disponible sur commande uniquement. Nous ne sommes qu'autoédités, ne l'oublions pas 😆).

Les moins : L’outil pour la réalisation de la couverture n’est vraiment pas pratique.

Les exemplaires auteur sont plus onéreux que ceux de KDP.

Le paiement se fait tous les trimestres.

On signe un contrat pour un an. Si on veut retirer le livre de la vente avant, il faut payer une taxe (qui est assez élevée si mes souvenirs sont bons). De plus, si on veut le rompre à la fin de l’année, il faut penser à leur écrire pour le résilier 2 mois avant, sinon il est reconduit automatiquement.



Je n’ai pas testé :

📚 Kobo (fnac)


Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que je l’ai testé sans le vouloir. En effet, avec Librinova, mon roman L’empreinte du passé a été disponible durant 2 ans sur Kobo. Les ventes sur ce site étaient minimes comparées à celles d’Amazon.

Idem avec le recueil de nouvelles collectif (Au cœur des Montagnes) qui est d’ailleurs toujours disponible dessus. Bien que gratuit, les téléchargements sur Kobo sont bien moindres que sur KDP.

De plus, si je voulais publier mes romans sur Kobo, je le pourrais, mais je devrais arrêter l’option KDP select sur Amazon ( = abonnement Kindle) et je ne le souhaite pas (vous comprendrez aisément pourquoi si vous avez lu mon avis sur la question un peu plus haut).


📚 Bookélis


Pourquoi ? Parce que j’avais trouvé leurs forfaits onéreux. Mais je constate, en écrivant cet article, qu’ils les ont revus à la baisse. Forcément, la concurrence commence à se faire sentir.

Une option m’intéresse chez eux : il me semble, mais je ne voudrais pas dire n’importe quoi, qu’on peut faire une version poche qui s’additionne à la version brochée sur Amazon. Je me pencherai certainement sur la question un jour 😏 (cela dit, avec KDP on peut faire un format poche aussi, c'est ce que j'ai fait avec Deux frères).


Il en existe encore plusieurs autres (Lulu, The book edition…), mais je ne les connais pas, donc je n’en parlerai pas ici.



Bilan

Il existe des tas de plateformes pour accompagner un auteur dans l’autoédition d’un livre. Certains sont experts dans la communication et savent viser en plein cœur de l’auteur en devenir, qui rêve de gloire et de fortune.


⚠️⚠️ Attention ⚠️⚠️

Certaines de ces plateformes ne sont ni plus ni moins que des maisons d’édition à compte d’auteur déguisées.

La désillusion et l’endettement seront à la mesure de l’espoir nourri. 😩


Pour ma part, puisqu’on parle ici de ma propre expérience, après avoir testé toutes ces plateformes, mes romans sont désormais en exclusivité sur Amazon.

J’ai fait ce choix pour les raisons suivantes :

1. je vends beaucoup plus d’ebooks que de livres papier, donc peu m’importe qu’ils soient distribués ou pas dans les librairies. Les lecteurs qui les veulent vraiment en papier savent où les trouver,

2. mes exemplaires auteurs pour les salons me reviennent moins chers sur KDP,

3. je vends beaucoup plus sur Kindle que sur Kobo,

4. je trouve KDP select très avantageux (financièrement parlant),

5. je me sens totalement libre. Si je veux changer le prix, la couverture, corriger des coquilles, je fais ce que je veux, quand je le veux, sans avoir de comptes à rendre à quiconque. Et j’aime ça !

J’espère que cet article vous aura plu. Si vous avez des questions, des remarques ou des choses à ajouter, les commentaires sont faits pour ça ! 😉 ⤵️

0 vue
  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Icône YouTube

©Ninon Amey 2019-2020 – Tous droits réservés.