top of page

Devons-nous afficher nos chiffres pour exister en tant qu'auteur ?


Au risque de créer une polémique, je pose la question. De nombreux auteurs affichent des chiffres, notamment de leurs ventes.


Est-ce une bonne chose, ou, au contraire, est-ce démoralisant ?



En ce qui me concerne, j’avoue qu’au départ, j’étais tellement contente de mes ventes que j’ai posté des publications avec des chiffres. Et puis, je me suis rendu compte qu’il y a toujours mieux (et donc, qu’à côté on est finalement ridicules) et qu’il y a aussi largement pire (ce qui nous rend un peu prétentieux, du coup).



Ces derniers temps, on voit une auteure autoéditée afficher ses salaires à trois zéros (derrière deux chiffres, si, si !) et là, je me suis demandé : « mais pourquoi fait-elle ça ? ».😱 Il paraît que ce n’est pas pour dire « je gagne plein d’argent » et que c’est juste pour montrer aux autres auteurs que c’est possible.

OK, mais soyons réalistes, ce n’est pas le cas de la plupart d’entre nous. Certains sont carrément déprimés devant leur peu de ventes, et donc leurs faibles revenus. Alors pourquoi leur faire miroiter de tels chiffres devant les yeux ? N’est-ce pas un peu cruel ?


Moi, ça m’énerve et ça me fait de la peine tout à la fois. Mais évidemment, ça n’engage que moi. N’allez pas croire que je sois jalouse. Non, du tout. Je suis ravie pour elle de la voir si bien gagner sa vie grâce à l’autoédition.


Mais je me dis que forcément, afficher des chiffres, ça invite les autres à se comparer : « Qui dit mieux ? »


D’où ma question de départ : doit-on afficher nos chiffres pour exister en tant qu'auteur ?


Je ne le pense pas. En ce qui me concerne, j’ai décidé d’en tirer une leçon : je ne parlerai plus de mes ventes, en termes de chiffre, sur les réseaux.


Et vous, qu’en pensez-vous ?

68 vues4 commentaires

4 commentaires


 ninonamey
ninonamey
19 nov. 2019

Avis de Corine, posté sur les réseaux : "Non je ne pense pas, à chacun son avis car parfois c'est un effet de mode, tout le monde achète le même auteur mais tu ne sens aucune passion lors que tu échanges sur le sujet. Il vaut mieux préférer la "qualité " à la "quantité ". Un bon auteur est quelqu'un que tu as plaisir à lire, quelqu'un de qui tu attends le prochain livre..."

Je trouve son avis très pertinent ! Merci Corine !

J'aime

Mélanie Dufresne
Mélanie Dufresne
19 nov. 2019

Je crois que nos lecteurs ne s'intéressent pas à nos chiffres. Et s'ils s'y intéressent, ils peuvent aller jeter un coup d'oeil à nos classements chez les marchands, comme sur Amazon. Entre auteurs, ça peut être instructif de savoir ce que l'autre a appliqué avec succès. Ou encore les flops. Peut-être que parler d'argent ne fait pas partie de notre culture, mais le partage de connaissance, lui, en fait partie.

J'aime

 ninonamey
ninonamey
19 nov. 2019

Ah c'est assez marrant, ça, Isabel. Les revenus oui, les ventes non ? Bon, pourquoi pas. 😉 Merci pour ton avis ! 💖

J'aime

Voir des chiffres relatifs aux revenus, qu'ils soient très bons, ou très mauvais, en bien, ça me déprime. Oui, je sais, c'est très français de ne pas aimer parler d'argent :) Par contre, des chiffres de vente -le livre aux 5000 / 100 000 lecteurs, par exemple - ne me choquent pas du tout, va comprendre ;)

J'aime
bottom of page