Le prix des ebooks


Je reviens aujourd’hui pour aborder un sujet sans langue de bois : le prix des ebooks.


Sérieusement, quand on voit que le dernier Chattam est à 16€ l’ebook, ne me dites pas que vous restez de marbre ?


Ce n’est pas un secret : les maisons d’édition proposent systématiquement des ebooks assez onéreux dans le but de vendre plutôt un maximum de livres en format papier (pour en revenir au livre cité ci-dessus, la version papier étant à 23€, le choix est vite fait !). Bon, dans ce cas, moi, honnêtement, je préfère acheter la version poche… (> je tiens tout de même à préciser que c’est à titre d’exemple que j’ai cité cet auteur et que ce n’est absolument pas le genre de roman que je lis ^^)



Quel prix pour un ebook ?


Il y a déjà un moment, j’avais lancé un sujet de discussion dans un groupe Facebook pour demander aux auteurs à quel prix ils estimaient devoir mettre leurs livres numériques (je vous parle ici d’auteurs autoédités qui choisissent eux-mêmes à quel tarif ils proposent leurs livres). Les réponses étaient très instructives : des auteurs (totalement inconnus, précisons-le) clamaient haut et fort que leurs livres étaient à 5 ou 6 euros ; que moins cher, ça donnait l’impression que c’était nul, que ça ne valait rien. Personnellement, ça m’a fait sourire. Je me suis franchement demandé s’il y avait des personnes qui étaient prêtes à dépenser 6 € pour un ebook d’un auteur dont elles n’avaient jamais entendu parler ? Je m’interroge sincèrement. Personnellement, je ne le ferais/fais pas.

La plupart des autoédités mettent leurs ebooks au prix moyen de 2,99€. Déjà, peut-être, parce que c’est le prix le plus bas que KDP propose. Pour ma part, je trouve que c’est un bon compromis. Jusqu’à cinq euros, c’est raisonnable. Surtout qu’une fois qu’il est lu, on passe à autre chose (ou à un autre livre 😉).



#payetonauteur


Évidemment, écrire et publier un livre, c’est beaucoup de travail et d’investissement et un auteur a le droit d’être payé dans une juste mesure. Tout travail mérite salaire. Du coup, la question qui pourrait se poser est celle-ci : est-il plus avantageux de mettre un prix plus élevé (donc, de gagner plus sur chaque vente) mais d’en vendre moins ou de le mettre moins cher et d’en vendre plus ?

La question demeure.



Des cas particuliers


Certains autoédités ayant acquis une certaine notoriété et, surtout, une communauté de lecteurs, n’hésitent plus, désormais, à augmenter les prix de leurs ebooks. Et puis, ça marche, puisque malgré ça, il y a des auteurs dont les romans sont dans le top 100 malgré les prix assez élevés (je pense notamment à Jupiter Phaeton et à Céline Musmeaux, dont les ebooks sont à 5,99€). Les tarifs élevés n’empêchent donc pas les fans d’acheter les romans (et on parle quand même d’un roman par mois, dans ces cas précis !) des auteurs qu’ils adorent.



Comment lire à moindre coût ?


Aujourd’hui, il y a pas mal de façon de découvrir de nouveaux auteurs à tout petit prix : les offres éclair Amazon, par exemple (chaque jour, plusieurs romans sont proposés à tout petit prix), mais également les abonnements comme l’abonnement Kindle (9,99/mois et on emprunte les romans qu’on souhaite lire sans avoir à les acheter) ou l’abonnement Prime (49€/an et on a toute une gamme de livres gratuits proposée, révisée tous les six mois environ).

Les auteurs font eux-mêmes régulièrement des offres avantageuses et notamment lors des journées de lancement.

L’occasion parfaite pour en profiter et découvrir de nouvelles plumes!



Tu lis beaucoup ?


Pour finir, je voudrais aborder la notion de quantité. Certains lecteurs ne lisent qu’un ou deux livres par mois (voire même moins), donc ils ne vont donc peut-être pas regarder au prix. D’autres – et c’est mon cas – en lisent une douzaine par mois. Là, forcément, ça change la donne.

Selon notre budget, qui sera différent d’une personne à l’autre, on ne peut donc pas dépenser autant qu’on le voudrait dans l’achat de livres.


Alors je conclurai cet article en disant qu’heureusement, il y a régulièrement des offres intéressantes pour qu’on puisse remplir notre liseuse et qu’on ne soit pas à court de lecture (comme si ça pouvait arriver) 😉



Alors, maintenant que je vous ai exposé mon point de vue, j’aimerais beaucoup connaître le vôtre. Quel est votre avis sur le prix des ebooks ? Combien êtes-vous prêts à dépenser pour lire votre auteur préféré ? un auteur inconnu ?

52 vues3 commentaires
  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Icône YouTube

©Ninon Amey 2019-2020 – Tous droits réservés.