Qu'est-ce que la "grande" littérature ?


Pourquoi cet article ?

Tout simplement parce qu'il arrive que je lise des phrases du style : « Ce n’est pas de la grande littérature, mais ça se laisse lire » dans certains avis, et honnêtement, ce genre de commentaire me hérisse le poil.

C’est un tantinet vexant pour l'auteur, vous ne trouvez pas ?


Mais en réalité, je me suis posé la question : qu’est-ce que la "grande" littérature ?

Personnellement, je pense que c’est de la littérature « prout prout », avec des mots savants (qu’on doit chercher dans le dictionnaire), des tournures de phrases compliquées (qu’on doit relire plusieurs fois pour les comprendre)... En gros, le genre de livres qui ne m’intéressent pas du tout ! (cela dit, je suis consciente qu'il en faut pour tous les goûts et ce n'est pas une critique de ma part).


Et puis… je vous ai posé la question, à vous. Et là, j’ai été assez surprise, parce que vos réponses n’étaient pas du tout celles auxquelles je m’attendais.

Débrief.


Pour vous, existe-t-il une différence de littérature ?




Pour vous, qu’est-ce que la grande littérature? (extraits choisis):

- Littérature classique, des grands auteurs qui ont marqué l'histoire de la littérature

- Celle qui reste dans l'esprit des gens.

- Celle qui survit au passage du temps

- C’est une lecture qui fait ressentir des émotions intenses

- Ce sont les auteurs d'époque tels que Balzac, Sand... etc.

- Ce sont les auteurs dont on parle 2 siècles (ou plus!) après leur mort, dont les livres ont traversé les époques pour devenir des classiques (Shakespeare, Hugo...)

- Phrases pompeuses difficiles à comprendre. Tournures complexes qui poussent à la réflexion. Phrases philosophiques.

- La littérature blanche des élites et les classiques littéraires de l'Antiquité au XXe siècle.

- De la littérature qui fait passer des émotions

- L’alliance de la beauté du style et de l’histoire

- La grande litterature pour moi, c'est celle des siècles passés, Hugo, Flaubert, Balzac, Chateaubriand avaient des plumes exceptionnelles, un travail de caractérisation des personnages hallucinant, et une intrigue recherchée, avec rebondissements, des émotions (ceux qui ont lu les mystères de Paris sans pleurer à chaudes larmes, félicitations !) Mais plus personne n'écrit comme cela parce qu'il y a peu de lecteurs pour ce type de romans, ce qui est bien dommage. Parce que souvent ces livres-là faisaient avancer la société en dénonçant des pratiques, des façons de penser, en plus de raconter une histoire.


Pour vous, les auteurs à succès écrivent-ils de la grande littérature ?




Pour vous, les auteurs qui obtiennent des prix littéraires écrivent-ils de la grande littérature ?



Ce que les lecteurs recherchent:

À la question "Que recherchez-vous quand vous ouvrez un roman?", les lecteurs déclarent vouloir s’échapper de la réalité (37,5%) et passer un bon moment (25%).

Et en ce qui concerne la plume de l’auteur, ils préfèrent une plume fluide et addictive (70%)


Quel bilan ?

Je dois vous avouer que ce sondage m’a fait du bien, parce que je me rends compte que la majorité des lecteurs ne cherchent pas forcément à lire de la « grande littérature », et surtout, que cet catégorisation est très subjective.


Alors, chers auteurs, continuons à écrire, quel que soit notre style, afin de permettre aux lecteurs de s’échapper de la réalité et de passer de bons moments dans notre univers. C’est tout ce qu’ils recherchent. Et étant donné le contexte actuel, on le comprend aisément. Ne nous décourageons donc pas lorsque certains commentaires sont maladroits ou blessants, et continuons à proposer de jolies histoires aux lecteurs qui sauront les apprécier à leur juste valeur.


En conclusion de cet article, j’adresse un grand merci à tous ceux qui ont pris le temps de répondre à ce sondage. J’espère que cette synthèse vous aura plu et vous aura rassurés autant que moi ;-).

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout